« L’embarras du choix »… dans ma Kindle

L'embarras du choix dans Kindle

Hier, j’ai transformé le brouillon-premier jet de mon nouveau roman en format A5 pdf, pour l’envoyer dans ma Kindle, afin de le relire.

Et là, il s’est passé quelque chose d’étonnant (mais qui s’était déjà produit avec « Histoire d’@ ») : une fois mon texte placé dans ma liseuse, il me paraît différent et surtout « étranger »… comme si je n’en étais pas l’auteur ! Il se retrouve là au même titre que les autres. Cela apporte une sorte de distanciation, fait prendre du recul, et je m’étonne moi-même d’avoir produit ça...

Je redécouvre ce roman, que je relis pour la première fois (eh oui, ça peut paraître bizarre, mais j’ai écrit les deux dernières parties d’une traite, sans même les relire).

C’est cette impression que je voulais partager aujourd’hui.

Après, bien sûr, il y a toutes sortes de questions que je me pose… En vrac : Est-ce que ce second livre trouvera son lectorat ? Est-ce qu’il a du potentiel ? Est-ce qu’il est (ou sera) « bon » ?

Parfois, j’ai confiance, parfois je suis assaillie de doutes…

En attendant, j’ai confié (ou je vais confier) mon premier jet à quelques lecteurs, afin qu’ils me fassent un premier retour, et m’éclairent… ainsi, j’entrerai dans la phase de réécriture à la lumière de leurs remarques sur un questionnaire d’évaluation de mon cru. Un grand merci à eux.  :-)