Retour sur…la Forêt des Livres

J’ai passé un moment délicieux, malgré une insolente chaleur, ce dimanche à Chanceaux près Loches, pour cette grande manifestation qu’est « La Forêt des Livres », surnommée « le Woodstock de la littérature ».

Au milieu d’arbres centenaires, entre étang et château, on flâne dans un cadre champêtre à la découverte d’auteurs de renom et de personnages médiatiques. Impossible de tous les citer, tant le tout Paris (la télé, la politique, la littérature ou la cuisine) semble s’être donné rendez-vous dans ce coin perdu de province, où murmurent encore les grands noms des artistes de La Pléiade, Ronsard, Rabelais, puis Balzac, plus tard…DSC_0012

Dans une ambiance sympathique et pleine d’humour, Gonzague St Bris a rappelé l’histoire de cette journée « entre amis » très particulière et âgée de 20 ans cette année, et décerné des Prix à certains, qui nous ont fait rire, et parfois émus.

La foule était impressionnante. Pas loin de 100 000 personnes pour fêter cet anniversaire.

Comme je l’espérais, j’ai pu échanger quelques mots avec certains auteurs, dont Eric-Emmanuel Schmitt et Tatiana de Rosnay, à qui j’ai offert (avec une audace non dénuée de modestie 😉 ) mon livre… Et à mon grand étonnement, cette grande auteure s’est montrée intéressée, m’a assurée de me lire et m’a demandé de le lui dédicacer… demande qui m’a (ô combien) surprise, et touchée. Un grand honneur pour moi, vous imaginez ! DSC_0066TDRdécouvrantmon livre

La télé était là, et une journaliste s’est trouvée à interviewer E-E Schmitt juste devant moi. Ce qu’il reste sur la vidéo (ICI) de ce qu’il a dit est très succinct… Dommage, car c’était très beau. Ce qui m’a le plus marquée, c’est sa manière de qualifier le livre de « main tendue vers le lecteur » (ce qui m’a décidée à lui tendre la mienne !), et, par ailleurs, sa grande humilité (de dire par exemple qu’il préfère mille fois entendre « merci » que « bravo », et c’est vrai que ça veut dire beaucoup…).

Journée magique.

J’ai aussi rencontré des auteurs auto-édités (ou quasiment), et des écrivains publics… et j’ai comme l’envie de m’y faire une (toute petite) place l’année prochaine… :-)