Bientôt la sortie (3) : J-1 , H-quelques poussières

Photo pubEt voilà. Mon petit deuxième va paraître, si tout va bien, demain matin.

Ce midi, au milieu de ma folle journée, j’ai cliqué sur « publier » dans KDP. Il était 12 h 36. C’est assez amusant/étonnant l’effet que ça fait de se lancer… Eh oui, le lancement d’un livre, c’est aussi un peu un lancement dans le vide pour l’auteur. Enfin, moi, je le vois comme ça.

C’est assez vertigineux.

Il faut dire que quand j’ai lancé le premier, je l’ai fait en tout anonymat, bien cachée derrière mon pseudo, et donc tout à fait inconnue. Là, c’est différent. Depuis le mois de juin, je suis sortie de ma tanière, j’ai commencé à « assumer », à me « montrer », à nouer des contacts. Et d’ailleurs je salue mes camarades indés, car je le redis : c’est une belle communauté et je suis fière d’en faire partie.

Ce qui change, aussi, c’est que j’ai vraiment préparé cette sortie en amont :

  • élaboration par un graphiste de la couverture deux mois avant
  • « révélation » de la couverture un mois avant
  • mise en ligne du prologue sur mon site
  • annonce de la sortie à mon entourage
  • mise en ligne d’un extrait (correspondant à un tiers du livre environ) 3 semaines avant sur le site monbestseller.com, ce qui m’a apporté visibilité, avis, et attente de lecteurs (extrait en 10ème position actuellement!)
  • MBS 27 01 16 10ème.
  • création d’une vidéo « bande annonce » du livre il y a 5 jours, ainsi que de 2  photos, fixe et animée… Vidéo que j’ai postée sur Fb et sur ma page auteurs sur Amazon
  • invitation à un événement sur Facebook, auquel beaucoup ont répondu présent, et que certains ont partagé, etc. Ca m’a fait chaud au coeur !
  • … et j’ai d’autres idées pour les jours à venir (je vais m’essayer à la pub Facebook par exemple).

J’ai donc le sentiment d’avoir fait « ce qu’il fallait » (même si on peut toujours faire mieux et plus… en même temps, je ne voudrais pas être trop « lourde » avec mes gros sabots en partageant à outrance sur les réseaux sociaux). Au moins je n’aurai pas de regrets : cette fois, j’ai « travaillé » le lancement. On verra si ça porte ses fruits.

Mon rêve ? Intégrer le top 100 dans les jours à venir… ET BIEN SUR que « L’Embarras du choix » trouve ses lecteurs.

On verra bien… Tout est possible :-).