Ecriture du futur roman : où en suis-je ? (1)

DSC_0312

Petit point pour baliser mon travail d’écriture, par quelques chiffres. Cette fois, d’ailleurs, je tiens un tableau Word « Plan de travail », où je note (en gros) les jours où je travaille sur mon projet, les tâches effectuées et le temps que j’y passe.

  • J’en suis à une quarantaine d’heures, cumulées  (je ne compte pas toutes celles où je pense à mon livre en faisant autre chose).
  • J’ai écrit 21 chapitres.
  • Cela fait 21 237 mots (soit environ 1000 mots par chapitre, ce qui est peu, mais j’aime bien ce rythme-là).
  • Je n’ai pas le titre, mais les idées ne manquent pas. Je voudrais juste LA bonne idée pour CE livre-là (article de blog prévu sur ce sujet fin août).

J’avais écrit 19 chapitres avant de les faire lire à plusieurs personnes dont j’ai eu (parfois) un retour. A la lumière de certaines remarques fort judicieuses, j’ai donc repris ce début de roman, et apporté des modifications, ce qui a engendré 2 chapitres supplémentaires sans avancer dans l’action.

Je viens aussi de passer une semaine dans la région où se passe mon roman (cf. article de blog avant-hier), région que je connaissais déjà un peu, mais là, j’ai approfondi et j’en suis revenue avec des centaines de photos.

Là maintenant tout de suite, je me trouve à un noeud du roman. Avant d’écrire la suite, je vais me pencher à nouveau sur la trame générale, en lui apportant des précisions, pour bien baliser le restant du livre, et ne pas encore laisser le destin de mes personnages entre leurs mains (j’avoue qu’ils ont un peu pris les rênes dans la première partie, et que je les ai regardés agir sans trop intervenir ;-)).

A priori, il me reste les 3/4 du livre à écrire, ce qui en fera sans doute le plus long de mes romans (pour l’instant).

Je vais essayer d’écrire tous les jours à compter d’aujourd’hui (sauf suractivité sur lieux de vacances). Maintenant que tout a été revu (je sais qu’il y aura un gros travail de réécriture quand même après), (re)posé, le déblocage est tout près, et mes doigts vont reprendre leur course folle sur le clavier. :-)