Premier anniversaire de « La vie en Rose »

Aujourd’hui, cela fait un an que j’ai publié « La vie en Rose » sur KDP. Il s’agit d’un très très court roman jeunesse (15 000 signes, soit un format du type des textes de « J’aime lire », ou des collections Mini chez Syros ou Petites poches de Thierry Magnier). Il se lit donc vite, voire très vite, selon l’aisance en lecture des enfants, qui auront peut-être besoin d’un parent pour bien comprendre la fin de l’histoire… Je pense que c’est un livre agréable à partager à deux, d’ailleurs.

J’ai tendance à très peu en parler, mais il existe ! :-)

Il se trouve ici : https://www.amazon.fr/vie-en-Rose-Laure-Manel-ebook/dp/B012OW5ROU

nouvellecouvLavieenroseJe lui ai donné une couv très enfantine et un peu girly (même si la police d’écriture est passée du rose à l’origine au bleu maintenant, notamment parce que j’ai eu aussi de très bons retours de petits lecteurs masculins). Je voulais quelque chose de vivifiant, de pétillant, à l’image de Rose et de son sourire permanent.

C’est une histoire que j’ai écrite il y a deux ans, sur un sujet qui me touche particulièrement mais que je ne peux dévoiler sans trop en dire.

Je me doutais qu’en numérique, il ne serait pas beaucoup lu, car la cible (8-11 ans, dirais-je, selon la maturité et le niveau en lecture) ne doit pas beaucoup lire sur Kindle… ni commenter sur Amazon 😉 (d’ailleurs, il pourrait être utile de faire une recherche sur la portée de la littérature jeunesse en numérique, voire autoéditée). A ce jour, il totalise 4 commentaires, plutôt voire très positifs. Il s’est très peu vendu, mais se situe bien plus haut dans le classement depuis que les deux autres ont bénéficié des promos Amazon, avec 16 ventes et 6 lectures liées aux emprunts en 3 mois.

Comme tout roman de littérature jeunesse qui se respecte, il peut être lu et apprécié des adultes, et c’est le cas, si j’en crois les commentaires déposés.

J’aurais aimé donner une existence papier à ce roman, mais il est bien trop petit pour être imprimé via Createspace.

Qu’à cela ne tienne, il sera effectivement publié en papier dans les mois à venir, et dans une version illustrée. Je laisse le soin à l’illustrateur de trouver les traits de ma nouvelle Rose et de déterminer la tête de Manon, et je serai ravie de vous montrer le résultat.

Donc, « La vie en Rose » continue sa route. On m’a déjà « passé commande » pour écrire de nouveaux livres jeunesse, mais j’avoue n’avoir ni le temps ni l’inspiration pour ça en ce moment.