Ecriture du troisième roman : où en suis-je ? (4)

DSC_0311

 Coucher de soleil sur Portsall

Cette fois, et comme prévu, mon premier jet est bel et bien fini. Le brouillon de ce troisième roman représente pour l’instant 77 610 mots, soit 423 755 caractères (espaces compris), pour un total de 71 chapitres.

A ce jour, ce premier jet est entre les mains d’une bonne dizaine de bêtas lecteurs d’horizon divers. Deux d’entre eux m’ont déjà fait leur retour (au moyen du document que je leur ai fourni). Sur les 3 « impressions d’ensemble » reçues, c’est plutôt l’enthousiasme :

– « L’histoire est magnifique et bouleversante. Une fois de plus, l’auteur a su me transporter, m’émouvoir, toucher ma corde sensible ».

– « Belle histoire. Magnifiquement écrit. Enorme coup de coeur »

– « J’avais  beaucoup aimé les deux premiers, mais là… c’est un chef d’oeuvre. Happée par l’histoire. Vraiment trop beau. Un pur bonheur ».

Reste à (sa)voir ce qu’en penseront les prochains !

En tout cas, c’est très intéressant de lire précisément les retours, qui sont parfois TRES précis (hein, Anthony ;-), et mention spéciale à Pauline).

En attendant la suite (j’avais laissé deux semaines, donc il reste 8 jours), je vais me pencher sur la correction orthographique et typograhique. Pour cela, je vais (enfin) investir dans Antidote, pour gagner du temps.

J’ai bien sûr lu moi-même mon premier jet sur ma Kindle. C’était la première fois que je lisais mon histoire d’une traite (c’est bien le mot : j’ai reculé mon heure d’endormissement pour le finir, comme si je ne connaissais pas la fin ;-)). Comme les deux premières fois, ça m’a fait très « drôle » de le lire comme un autre livre, dans une certaine distanciation, en essayant de me mettre dans la peau d’un lecteur lambda qui découvrirait le texte (pas facile…).  Sincèrement, j’ai vraiment beaucoup de mal à auto-juger mon texte, que ce soit pour la qualité de l’histoire ou du style… Ouf, les bêtas-lecteurs sont là pour m’aider à y voir clair !

Quand j’aurai reçu tous les retours, je  les disséquerai, et je me pencherai surtout sur les concordances dans les jugements, afin de faire les modifications nécessaires.

Reste le problème du titre… qui m’échappe toujours. J’ai plein d’idées, mais pas de coup de coeur. Alors j’attends évaluation et propositions de titres de la part de mes bêtas lecteurs… et je vais soumettre d’ici quelques jours quelques titres à mes abonnés, qui me donneront leur avis sans avoir lu le texte… comme ça, au feeling, et sans rien savoir du livre. Hâte ! J’espère qu’ainsi je trouverai enfin LE titre rêvé… :-)