Dans les préparatifs de la sortie

marque pages

Je viens vous donner quelques nouvelles. Tout est en train de s’accélérer (même si depuis la signature du contrat avec Michel Lafon début janvier, le rythme a toujours été soutenu ! … avec le choix de la couverture, les relectures et retouches du texte…) : dans moins de trois semaines, le homard sera disponible en librairie ! Et dans 14 jours exactement, je serai à Saumur aux Journées nationales du Livre et du Vin, pour son avant-première.

J’ai le trac ! Un mélange d’envie et de peur d’y être. Evidemment, et comme tout le monde, j’ai envie que « La délicatesse du homard » rencontre et trouve son public,  et qu’il « marche », que dis-je, qu’il coure !!! Nous rêvons tous du best-seller… et quand on voit les chiffres de certain(e)s, c’est assez hallucinant. Entre les 220 commentaires amazoniens, les chroniques positives qui se multiplient aussi… après tout, il est normal d’espérer, tout en restant lucide. Un succès en numérique ne se vérifie pas toujours en papier. Donc, oui : j’ai peur ! Mais surtout hâte de rencontrer tous ces nouveaux lecteurs.

Mais en attendant, rien de tel que de se plonger dans du concret :

Le homard est parti à l’impression, ça y est.                                                       – Les marque-pages sont arrivés chez Michel Lafon cette semaine aussi.   Je vais recevoir mes exemplaires la semaine prochaine. J’imagine déjà l’émotion que je vais ressentir à l’ouverture du carton !

Le concours « logorallye » que j’ai lancé auprès de mes abonnés semble prometteur en termes de participants, je suis ravie ! (je me rappelle du « flop » quand j’avais proposé le même exercice il y a 18 mois avec « Histoire d’@ »… 5 participants de mon entourage que j’avais dû supplier… du coup, je ne l’avais pas proposé pour « L’Embarras du choix »). Je suis impatiente de lire les textes ! (certains m’ont déjà été envoyés)

J’ai reçu aussi la semaine dernière une très chouette nouvelle : je ferai partie des auteurs du salon « L’île aux livres »  du 21 au 23 juillet, sur l’île de Ré. Je suis vraiment ravie !

Avec tout ça et ma vie perso (travail, famille, déménagement à préparer…), je n’ai pas le temps d’écrire :-(. Pas une ligne depuis le 15 janvier ! Quand je relancerai la machine, je vous le dirai 😉 (ce sera en juillet).

 

 

 

 

Enregistrer