Retour sur… « Le livre sur la place » de Nancy

Je viens vous relater cette fois le splendide week-end passé à Nancy, à l’occasion de son salon du livre XXL : « Le livre sur la place », qui rassemble plus de 600 auteurs, dont les grandes pointures de la littérature française, les auteurs de la « rentrée littéraire », mais aussi des autoédités, et des auteurs jeunesse de grande envergure. Bref : c’est un incontournable !

Capture2

Je vous épargne le récit de ma soirée sur Paris (la pluie, le constat d’une valise pas du tout raccord avec la météo prévue, mais surtout un sympathique dîner avec 4 autres auteurs venus de l’AE), pour me concentrer sur l’essentiel : LE we nancéen avec l’équipe Lafon.

Nous nous sommes retrouvés dans le train ou presque, après un passage salvateur pour moi au Camaïeu de la gare de l’Est (problème de valise réglé). Côté auteurs : Amélie Antoine, ma complice des débuts, Angélique Barbérat que j’ai eu grand plaisir de rencontrer vraiment (nous nous étions croisées trois fois lors de salons où j’étais en visiteuse) et Léa Wiazemsky que j’avais déjà côtoyée au salon du Livre et du Vin. Côté Lafon : Anissa notre attachée de Presse et Florian, notre éditeur. Une belle équipe, rejointe à Nancy par Carène Ponte venue en voiture.

Après l’installation à l’hôtel, nous avons gagné le centre-ville et la magnifique place Stanislas (chapeau, Nancy !) et comme il était l’heure de déjeuner, nous avons commencé par nous restaurer à la terrasse d’une célèbre brasserie de ladite place, optimistes puis frigorifiés…

20170909_142451

Nous avons ensuite rejoint le salon lui-même, fort impressionnant par sa taille et la foule présente : une vraie ruche ! Nous étions toutes installées au stand de « La Taverne du livre », librairie menée par la souriante, pétillante et dynamique Marie (le genre de personne que tu apprécies dès la première seconde). Nancéens qui ne connaîtraient pas encore sa taverne, courez y faire un tour. Je suis certaine que l’essayer, c’est l’adopter. Le lien vers le site internet : http://www.taverne-du-livre.fr/.

20170909_160253_001Prête

Au début, j’étais un peu « punie »… car installée à quelques mètres et auteurs de celles de mon équipe (en fait, la place était en courant d’air et donc l’auteur prévu là et présent dès le matin, avait jeté son dévolu sur la mienne…). Rien de bien grave, mais en effet, avec la météo frisquette (non mais vraiment !), le mal de gorge est arrivé presque plus vite que les lecteurs et ça a débouché sur une rhino-trachéite dès le lundi (mais passons, ça n’a en rien entaché ma journée ni mon week-end :-)). Heureusement, j’ai pu réintégrer la place qui m’était attribuée en fin d’après-midi et tout le dimanche : entre Amélie Antoine et Jacqueline Boissard (impressionnante par la longévité de son oeuvre, au passage).  Resized_20170910_121901Avec Amélie Antoine

25 000 lecteurs environ viennent chaque année à ce salon. C’est très impressionnnant. Evidemment, ils ne sont pas venus pour moi 😉 (il fallait voir les noms sur le programme !), et à vrai dire j’y suis allée sans aucun objectif de vente, mais avant tout ravie d’avance de vivre l’événement lui-même. Pour finir j’ai vendu 22 livres, mais franchement cela m’a largement suffi 1) au regard du nombre et de la qualité des auteurs, 2) parce que le fait de n’avoir qu’un livre broché est en soi un « handicap » (le poche attire plus facilement), 3) parce que j’ai eu des échanges vraiment sympas avec les gens venus jusqu’à moi. Rien que ça, c’est vraiment génial. Il y a aussi des personnes qui sont venues me voir en me disant : « Je l’ai lu ! j’ai adoré »… et qui ont de ce fait motivé sans le vouloir des témoins auditifs qui passaient par là en même temps et qui l’ont donc acheté. Il y en a qui sont venus me voir « par hasard » (pour le titre, la couverture…), d’autres parce qu’ils l’avaient déjà vu ou en avaient entendu parler… et ça, c’est assez nouveau. C’est très touchant quand des gens qui ne vous connaissent pas décident de « faire confiance » à votre livre et le choisissent alors qu’il y a des centaines d’autres livres de gens bien plus connus que vous… Certains m’expliquent que, justement, ils aiment découvrir de nouveaux auteurs. Ce qui est bien quand on n’a pas une foule qui fait la queue pour vous, c’est qu’on peut vraiment prendre le temps de discuter avec chacun, des livres d’abord (j’aime bien connaître leurs goûts, leurs habitudes…), mais pas que. Je remercie spécialement Stéphane, l’unique homme du week-end, qui s’est offert le homard pour lui.

En fin de journée le samedi, je suis allée saluer Lorraine Fouchet et Virginie Grimaldi, toutes deux fort plus sollicitées que moi :-).

20170909_170117

Avec la très sympathique Lorraine Fouchet, dont la couverture du dernier aurait pu être la mienne (ouf) ! Nous avons fait un remake de notre entrevue de juillet. Je suis honorée de la compter parmi mes futurs lecteurs.

Nous n’avons pas eu vraiment l’occasion de discuter ensemble, car contrairement à Saumur ou au Bois Plage en Ré, aucun repas entre auteurs n’était prévu, et chaque maison d’édition organisait les siens pour le week-end. C’était à la fois dommage, et pas dommage, car cela nous a permis de vraiment sympathiser au sein de l’équipe Lafon et de créer des liens qui, s’ils n’existaient pas déjà, nous ont apporté les fondements d’une belle complicité.

FB_IMG_1505918738427On « travaille », sous les yeux (bienveillants) de notre éditeur

Soirée détente avec Léa bien dans le cadre (private joke) : Léa, Amélie, moi, Angélique, Florian, Anissa et Carène (de gauche à droite)

Le dimanche est passé très vite, car notre train était à 17 h 16…

20170910_122946

Retour à la maison à 22 heures, avec la satisfaction d’avoir passé un week-end en dehors de la réalité et riche de plein de choses.

Nancy, c’est vraiment à (re)faire.

20170909_231000

Son et lumières le samedi soir

Bref : j’adore les salons  ! Le prochain sera « La 25ème heure du livre » début octobre. Déjà hâte !

Retour (TRES) tardif sur le salon de « L’île aux livres »

(Ceci est un article du 17 août qui a été oublié)

Au milieu de ces vacances hyperactives, je prends enfin le temps d’ouvrir l’ordinateur pour vous faire un petit retour sur le magnifique week-end que j’ai passé au Bois-Plage en Ré.

Le salon du livre a été un bon prétexte pour passer quelques jours très agréables sur cette île non moins agréable, avec mes trois meilleures amies (toutes les 4, on est soudées comme les 5 doigts de la main ;-)). Nous sommes arrivées sur l’île dès le jeudi après-midi. Plage, rires, baignade (21 °, c’était mieux que les 16° de fin mai, mais je m’étais baignée quand même), soirée sur le port de St Martin… Bref, le week-end commençait à merveille ! On a même fait notre photo « spéciale dédicace à Stéphanie Pèlerin », rencontrée la semaine précédente à Angers.

20170720_181425-2

Passons à la deuxième et grande partie du week-end, le vif du sujet :

indexUne très jolie affiche

Le salon s’étendait du vendredi matin au dimanche soir, soit 3 jours intenses (une première pour moi… et c’est asse rigolo car on prend de petites habitudes, et on a le temps de se sentir presque chez soi). J’ai trouvé très sympa, le côté « on passe, on revient de la plage ou du marché, on repassera demain », permis par la gratuité et la situation centrale du salon. Certaines personnes sont venues les trois jours, au gré de leurs envies et en fonction de la présence des auteurs (pas tous là les 3 jours) ou du programme des interventions au micro. Et puis, surtout, comme l’île de Ré est une destination très prisée des vacanciers, les gens venaient de partout ! Pour certains, ils viennent passer tout l’été dans leur maison secondaire ; d’autres, nombreux, vivent ici à l’année. Beaucoup connaissent le salon et viennent chaque année à la rencontre des auteurs.

20170721_115645 J’ai fait de formidables rencontres ! Je pense notamment à Jacques, qui est arrivé dès ma mise en place et a pris deux exemplaires pour offrir (à sa femme et à sa belle-soeur),… à Sarah, du nord-est de la France qui est venue en me disant qu’elle avait vu mon livre dans un magazine et qui était ravie de me voir, à Aurélie de Nantes… et à tellement d’autres ! Nous avons pu prendre le temps de discuter, d’échanger des idées de lecture…

20170721_110143

 

 

 

Sarah et sa fille (merci pour l’aimable autorisation)

 

 A 17 heures le samedi, j’étais au micro aux côté du journaliste Christian Panvert, un pro des cafés et débats littéraires, qui s’adressait aussi à Tara Jones, auteure de New romance. Notre point commun ? Nous avons été découvertes grâce à internet. Très franchement, j’avais plutôt peur de cette première expérience face à un public. Mais très gentiment, Christian était venu me voir dans la matinée du samedi et m’avait beaucoup rassurée. Surtout, j’ai été très agréablement surprise de deux choses : 1) il avait vraiment lu et « décortiqué » mon livre , visité mon site internet, etc, bref, hyper bien préparé l’interview ! 2) il avait aimé mon livre ! (saluant le suspens et l’écriture). Et c’est vrai que tout s’est très bien passé. Je serais vraiment ravie de revivre une expérience similaire un jour, ou de croiser à nouveau ce journaliste qui côtoie et interroge de grands noms de la littérature ! Je me suis vraiment sentie honorée (merci aux organisateurs de me l’avoir proposé).

20170722_181020

Un salon, c’est aussi les moments « off », entre auteurs, quand le salon ferme ses portes. Et j’ai passé de très très bons moments avec des personnes très sympathiques et chaleureuses. J’ai notamment sympathisé avec Marine Barnérias, Adeline Fleury et Carole Llewellyn  (photo à l’appui : ).

20170723_142122

J’espère les croiser sur un prochain salon !

Et puis… j’ai aussi revu pour la dernière fois Gonzague Saint Bris et je ne peux pas ne pas le mentionner ici. Deux semaines plus tard, nous apprenions son décès brutal. Un choc. Il fait partie des gens si vivants qu’ils paraissent éternels… Il manquera beaucoup au monde des Lettres et dans les salons à venir.

_______

La récap en photos est ici : http://fr.calameo.com/read/002198224e10c31aca573

Pour finir, je souhaite dire un immense MERCI à Joschi et à Stéphane, pour leur  invitation et leur accueil. J’ai vraiment passé un week-end étonnant, sympathique et haut en couleurs, grâce à vous. Je n’oublierai pas non plus de remercier tous les bénévoles pour leur travail et leur sourire, et notamment Philippe et Catherine, ainsi que la très gentille directrice de l’école d’à côté.

Très personnellement, je remercie aussi Geneviève et Christelle qui m’ont hébergée à deux pas du salon ! Un gros bisou à elles.

J’espère vraiment pouvoir revenir l’année prochaine, avec mon nouveau roman :-).