Passage à 2018 : bilan de l’année 2017 et perspectives

design-3047520_1920

Comme l’année dernière (voir ICI), je me livre à un petit bilan de l’année écoulée, et vais vous donner quelques infos pour l’année qui arrive.

Prêts ?

Bilan de 2017

Sans surprise, l’année 2017 a été une riche année pour moi.

  • Le homard m’a réservé de bien belles surprises, et ce n’est sans doute pas fini !

Pour commencer, j’ai signé dès le mois de janvier un contrat avec la maison d’édition Michel Lafon. J’ai déjà eu l’occasion de le dire mais je réitère : je suis enchantée de cette aventure que je vis avec toute l’équipe, que je remercie pour cette collaboration fructueuse.

Le homard a donc changé de carapace, pour sa sortie en librairie le 18 mai dernier (et même un peu avant en numérique) : www.kizoa.com_collage_2017-04-07_19-45-41De plus, après 6 mois en exclusivité sur Kindle (où il avait fait ses premiers pas, et où il est resté dans le top 100 pendant 11 mois !), le homard a été disponible dès le 1er mai sur toutes les autres plateformes en numérique. Il a d’ailleurs eu un joli succès sur Kobo, notamment pendant l’été, où il a été numéro 1 pendant plusieurs semaines (il l’était aussi ces derniers jours, lors de la promo « des best-sellers »). 20171231_123540Les libraires lui réservé un bon accueil, avec parfois une mention « Coup de coeur ». Merci à tous ceux qui l’ont soutenu et conseillé à leurs lecteurs !

CaptureLerenardquilit

A ce jour, et à quelques  dizaines près, il a totalisé 50 000 lecteurs, tous supports confondus.

  • Grâce au homard, j’ai vécu des moments formidables lors des dédicaces en librairie et en salon (je remercie les libraires qui m’ont accueillie et les organisateurs de salons qui m’ont invitée). C’est absolument génial d’aller à la rencontre des lecteurs et il me tarde (en cette période calme à ce niveau-là) d’y retourner :-). Sans parler des auteurs que j’ai plaisir à découvrir en vrai aussi (c’est très étrange de se retrouver « de l’autre côté »).

Resized_20170910_121901

  • Il y a eu aussi les articles dans les journaux, le passage d’une chronique sur France 3 (merci Samuel ;-)), des interviews et des tables rondes lors des salons du livre de l’île de Ré et du Mans (cf. agenda)…

CaptureCHRONIQUETVVraiment, ce homard m’a apporté énormément !

  • Mes deux premiers romans ont trouvé encore plusieurs milliers de lecteurs (sans doute des homarophiles)…
  • Cette année a vu aussi la mise sur papier en version illustrée (par Pauline Robiliard) de mon mini-roman jeunesse « La vie en Rose ».

avechomard

  •  Côté écriture, j’étais sur deux projets : un recueil de nouvelles et un roman (pour ce dernier, voir plus bas). J’ai écrit les deux en partie en parallèle, mais ça ne m’a pas trop réussi (finalement, ce n’est pas pour moi, ça, mais au moins j’aurai essayé !), donc je me suis concentrée sur l’un puis sur l’autre ensuite. Le recueil de nouvelles est sorti le 1er novembre dernier sur Kindle et  a été disponible en papier en décembre (merci Bookelis !). La couverture est belle, les avis sont (souvent très) positifs, mais les ventes ont été timides… Il paraît que le format « recueil de nouvelles » n’est pas « commercial ». Eh bien, tant pis… Je me suis fait plaisir en l’écrivant (n’est-ce pas l’essentiel ?) et je n’avais pas le temps d’écrire un autre roman !

Instagram me propose pour illustrer mon année 2017                                       ce petit florilège en 9 épisodes :

Best-nine2017

Et pour 2018 ?

Ce devrait être une année chargée !

En vrac :

– La sortie du futur roman (cf. article d’hier), le 3 mai… Tellement peur !

– La sortie du homard en poche (#SCOOP !)… Tellement contente ! (le début d’une 3ème vie pour lui)

– Des dédicaces en librairies et en salons… Tellement hâte ! (rendez-vous sur la page agenda 2018 qui ne saurait tarder…)

Et puis…

Du temps pour écrire +++ (plus qu’en 2017, normalement car je ne devrais plus déménager ! ;-)… et même si le rêve du temps partiel est peut-être encore reporté)… pour écrire 2 ROMANS (l’un pour l’automne en AE, l’autre en 2019 avec mon cher éditeur Michel Lafon)

J’espère aussi qu’en 2018, je pourrai vous annoncer que le homard sera traduit pour être lu hors de nos frontières…

Enfin, que ce soit pour 2018, 2019 ou 2030… Je voudrais vous confier un rêve : voir « La délicatesse du homard » adapté à la TV ou au ciné (oui, je sais, on a le droit de rêver ! … mais vous êtes nombreux à me dire qu’il ferait un très bon film et à vrai dire, je n’en doute pas ;-)… avis aux producteurs !)

Je vous souhaite une merveilleuse année, vous dis un immense MERCI et à l’année prochaine !

pf-2018-3031241_1920

Des petites nouvelles du prochain roman

Je reviens enfin ici vous donner quelques nouvelles, en attendant un article « Bilan de l’année 2017″. Pour aujourd’hui, je souhaite donc vous parler de mon futur roman.

Bien sûr, je ne peux pas trop vous en dire, alors à ceux qui me demande(ro)nt le titre, je dis : « trop tôt ! ». Mais sachez qu’il  est trouvé :-).

Alors, que puis-je vous dire ?

Tout d’abord, pour rappel : cela fait un an que je suis dessus, même si je m’en suis éloignée parfois beaucoup, parfois longtemps (pour cause d’écriture du recueil de nouvelles, « La (toute) dernière fois », ou pour cause d’événements de la vie…). En effet, c’est le 25 décembre 2016 que je me suis réveillée avec l’idée de ce roman. Je m’étais très rapidement mise au travail, avec la rédaction des premières annexes (trame générale, personnages…), et des premiers chapitres dès le mois de janvier… puis je n’y ai plus touché du tout jusqu’à la mi-juillet, comme en atteste mon plan de travail (eh oui, je tiens un tableau qui relate l’avancée du projet) ! (J’étais sur les retouches de « La Délicatesse du homard », la promo, puis travaux et déménagement, emménagement…).  Durant l’été, à défaut d’écrire beaucoup, j’ai rédigé un synopsis de 4 pages, avec le déroulement du roman dans son intégralité, en 80 points (correspondant peu ou prou aux futurs chapitres).  Bien sûr, il ne s’agit pas de rester « crispée »  dessus, mais c’est un bon point de départ, et cela facilite l’écriture ensuite.

J’ai continué l’écriture jusqu’en septembre, par (trop) petites touches… et me suis arrêtée environ au quart du roman. Là, je me suis consacrée totalement à mon recueil de nouvelles. Une fois que celui-ci est sorti, des raisons personnelles et familiales ne m’ont pas permis de me remettre à la suite de l’histoire, mais j’ai pu reprendre tout le premier quart et faire les retouches discutées avec ma directrice éditoriale préférée 😉 (merci Maïté !).

Avec les vacances de Noël, je suis donc à présent « à fond » dans la rédaction de ce roman, qui avance bien ! … et heureusement, car il est prévu que je rende mon manuscrit en janvier (je le rends au fur et à mesure, en fait, mais bon). Grâce à mon synopsis, je sais où je vais, et cela coule plutôt bien. Je dirais néanmoins que l’écriture me semble moins facile que pour le homard (la faute à la pression que je me mets, sans doute ;-)). J’en suis presque aux deux tiers.

Ce roman sortira en librairie le 3 mai (retenez bien cette date !), et normalement en numérique un mois avant (#SCOOP !).

Dès janvier, l’équipe de la Créa de chez Michel Lafon va plancher sur la couverture, et j’ai hâte (vraiment vraiment hâte !) de découvrir leurs propositions… et de pouvoir mettre un « visage » sur ce second titre.

De janvier à mars, ce sera la succession des relectures-corrections-retouches… Beaucoup de travail en vue, mais c’est pour la bonne cause… J’espère tellement qu’il vous plaira ! (J’ai peur, tellement peur… mais je crois que j’ai le temps pour vous le redire;-)).

En attendant… de petits indices visuels, à la manière de ceux que j’avais semés pour le homard… (mais il manque mon personnage principal!)www.kizoa.com_collage_2017-12-28_19-45-22