Archives pour la catégorie La mélancolie du kangourou

Une nouvelle cadeau, disponible sur Kobo !

LAudacedesPapillons_couv

Une nouvelle exclusive !
Une cavalière pas sûre de sa passion pour les chevaux,
Une jeune femme en plein questionnement sur son avenir,
Une rencontre qui pourrait bien changer leurs vies et leur permettre de déployer leurs ailes.

Avec cette nouvelle, j’ai créé une passerelle (crossover) entre mes deux romans  : La délicatesse du homard et La mélancolie du kangourou. Pour tout vous dire, « L’Audace des papillons », sans en être une suite à proprement parler, se situe 3 ans après « La Délicatesse du homard ». Autant préciser qu’il vaut mieux avoir lu le roman avant !

Cette nouvelle peut constituer une ouverture sur « La mélancolie du kangourou », mais peut sans problème être lue après.

Vous la trouverez dès aujourd’hui, en exclusivité sur Kobo (et sur toutes les plateformes le 6 septembre prochain). Elle est GRATUITE et le restera. https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/l-audace-des-papillons-extrait  (malgré cet intitulé, la nouvelle est complète ;-)).

Je vous souhaite une bonne lecture ! :-)

Le kangourou sort de sa poche !

Kangourous

C’est le jour J pour « La mélancolie du kangourou ». Après la sortie en poche du homard hier, les voici à présent réunis, comme ici, à la Fnac de Grenoble (merci à Sandrine Dantard pour ses photos et ses coups de coeur ! ) : FnacGrenoble2FnacGrenoble1

Je suis évidemment ravie !

Ce 3 mai, le kangourou a déjà un mois d’existence derrière lui, en numérique. 3 000 lecteurs lui ont fait confiance, et il est toujours 2ème du top des ventes Kindle, ce qui est sincèrement une grande surprise pour moi.

Capture-2eme-030518

Derrière Musso depuis quelques jours

Les retours et commentaires sont tous très positifs. Nombreux sont ceux qui me disent le préférer au homard ! Il est différent, c’est certain (la narration, l’histoire, les personnages…), et peut-être plus « grand public » (quoique dans ce domaine, les lecteurs du homard sont très variés : hommes, femmes, de 17 à 91 ans…).

Lors de l’avant-première au salon de Quiberon, le week-end dernier, j’ai eu l’occasion de parler de mes livres, et notamment du kangourou, avec Juliette Michaud. Un très bon moment !

IMG_20180501_095231

Jeudi 26 avril, je suis allée chez Michel Lafon pour signer les services de presse :

1767543631316390500

J’en profite pour remercier à nouveau toute l’équipe de ma maison d’édition, des personnes chaleureuses et accueillantes (Anne, Julie, Camille, Anaïs… et bien sûr ma chère Maïté !).

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre et laisser faire… Hâte de voir la suite et de venir à votre rencontre ! (ça continue demain, avec ma première dédicace en librairie des deux petits derniers).

LeMans-mai

Des nouvelles du futur roman, enfin !

Je prends enfin le temps de revenir ici pour vous donner de petites nouvelles du prochain roman qui sortira le 3 mai prochain en librairie (et quelques semaines avant sur Kindle, à bon entendeur…). Il sera en avant-première à la Fête du Livre de Quiberon le week-end du 28-29 avril prochain, et j’en suis ravie.

Tout d’abord, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez dû découvrir son titre, présenté par le homard lui-même 😉 :

Homardprésentekangourou

Je viens de relire les épreuves n°1, et il reste encore plusieurs relectures, mais nous touchons au but. Je dis « nous » car je suis bien sûr accompagnée par ma formidable éditrice Maïté, et par les yeux neufs de deux autres correctrices, afin de traquer la moindre coquille, la moindre maladresse ou potentielle incohérence.

Epréuves1-kangourou

Que dire ? J’espère tellement que cette histoire vous plaira ! … que vous vous attacherez à Antoine, Lou, Rose, Manon et leurs amis, Hermance… que vous serez sensibles au message que j’avais envie de faire passer.

Si vous n’avez pas encore lu « La vie en Rose », mon petit jeunesse illustré par Pauline Robiliard, je vous propose d’y remédier d’ici la sortie, puisque vous y découvrirez Rose et Manon à l’âge du primaire…

La couverture est en voie de finition. Je vous la montrerai dès que possible !

Les épreuves non corrigées parviendront maintenant assez vite à certains libraires, et il me tarde (mais j’ai peur) de recevoir les premiers avis… « La mélancolie du kangourou » sera aussi disponible sur la plateforme NetGalley avant sa sortie.

Après la Fête du Livre de Quiberon, je serai présente avec du homard en poche et du kangourou en broché sur mon étal aux salons de Cosne sur Loire, Vannes, Saumur, le Bois-Plage en Ré… et bien sûr en librairie (n’hésitez pas à consulter la page agenda 2018, qui sera remise à jour régulièrement).

Pour résumer, je suis à la fois impatiente et stressée !

PS : bientôt un article spécial HOMARD.

Des petites nouvelles du prochain roman

Je reviens enfin ici vous donner quelques nouvelles, en attendant un article « Bilan de l’année 2017″. Pour aujourd’hui, je souhaite donc vous parler de mon futur roman.

Bien sûr, je ne peux pas trop vous en dire, alors à ceux qui me demande(ro)nt le titre, je dis : « trop tôt ! ». Mais sachez qu’il  est trouvé :-).

Alors, que puis-je vous dire ?

Tout d’abord, pour rappel : cela fait un an que je suis dessus, même si je m’en suis éloignée parfois beaucoup, parfois longtemps (pour cause d’écriture du recueil de nouvelles, « La (toute) dernière fois », ou pour cause d’événements de la vie…). En effet, c’est le 25 décembre 2016 que je me suis réveillée avec l’idée de ce roman. Je m’étais très rapidement mise au travail, avec la rédaction des premières annexes (trame générale, personnages…), et des premiers chapitres dès le mois de janvier… puis je n’y ai plus touché du tout jusqu’à la mi-juillet, comme en atteste mon plan de travail (eh oui, je tiens un tableau qui relate l’avancée du projet) ! (J’étais sur les retouches de « La Délicatesse du homard », la promo, puis travaux et déménagement, emménagement…).  Durant l’été, à défaut d’écrire beaucoup, j’ai rédigé un synopsis de 4 pages, avec le déroulement du roman dans son intégralité, en 80 points (correspondant peu ou prou aux futurs chapitres).  Bien sûr, il ne s’agit pas de rester « crispée »  dessus, mais c’est un bon point de départ, et cela facilite l’écriture ensuite.

J’ai continué l’écriture jusqu’en septembre, par (trop) petites touches… et me suis arrêtée environ au quart du roman. Là, je me suis consacrée totalement à mon recueil de nouvelles. Une fois que celui-ci est sorti, des raisons personnelles et familiales ne m’ont pas permis de me remettre à la suite de l’histoire, mais j’ai pu reprendre tout le premier quart et faire les retouches discutées avec ma directrice éditoriale préférée 😉 (merci Maïté !).

Avec les vacances de Noël, je suis donc à présent « à fond » dans la rédaction de ce roman, qui avance bien ! … et heureusement, car il est prévu que je rende mon manuscrit en janvier (je le rends au fur et à mesure, en fait, mais bon). Grâce à mon synopsis, je sais où je vais, et cela coule plutôt bien. Je dirais néanmoins que l’écriture me semble moins facile que pour le homard (la faute à la pression que je me mets, sans doute ;-)). J’en suis presque aux deux tiers.

Ce roman sortira en librairie le 3 mai (retenez bien cette date !), et normalement en numérique un mois avant (#SCOOP !).

Dès janvier, l’équipe de la Créa de chez Michel Lafon va plancher sur la couverture, et j’ai hâte (vraiment vraiment hâte !) de découvrir leurs propositions… et de pouvoir mettre un « visage » sur ce second titre.

De janvier à mars, ce sera la succession des relectures-corrections-retouches… Beaucoup de travail en vue, mais c’est pour la bonne cause… J’espère tellement qu’il vous plaira ! (J’ai peur, tellement peur… mais je crois que j’ai le temps pour vous le redire;-)).

En attendant… de petits indices visuels, à la manière de ceux que j’avais semés pour le homard… (mais il manque mon personnage principal!)www.kizoa.com_collage_2017-12-28_19-45-22