Archives pour la catégorie Autoédition… pour les indés

Le homard en offre éclair

Hier, « La délicatesse du homard » était en offre éclair sur Amazon, en numérique, au prix de 0,99 €.

www.kizoa.com_collage_2017-04-07_19-45-41

Pour l’occasion, il avait revêtu sa toute nouvelle carapace :-), et une version réajustée du texte (pas tout à fait le texte définitif exact, mais l’équivalent des « épreuves non corrigées » reçues par les libraires et les journalistes).

Malgré un temps d’été en ce  9 avril, les gens ont quand même répondu « présent » (merci à tous ceux qui ont partagé la nouvelle sur Fb). 705 homards vendus en cette seule journée ! J’ai profité de ce petit événement pour proposer un petit concours sur Facebook : prévoir le nombre de ventes. C’est Loli Artésia qui s’est approchée le plus du nombre exact, avec un pronostic de 742. Merci à tous les participants (il y en a qui avaient vu petit, et d’autres (bien trop) grand ! ;-)) et bravo à elle ! Elle remporte un exemplaire dédicacé de mon roman, que je lui enverrai dès réception de mes exemplaires perso.

Parti de la 19ème place, le homard est arrivé en haut du top et y est encore pour quelques heures, juste devant Guillaume Musso et mon collègue Bruno Combes.

Capture10-04-1er

Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est à ce que les deux autres romans profitent de l’embellie. Or, ce matin, tous les indicateurs sont en vert (ça faisait longtemps) :

CaptureEFfetoffreéclair-10-04

Maintenant, reste à savoir combien de temps le homard pourra se maintenir dans le top 10… Mystère !

Enregistrer

Chez Michel Lafon…

20170216_100144

Hier, je me suis rendue à Paris, dans les locaux de « ma » maison d’édition (ça fait drôle de dire ça !) pour y passer la journée. L’occasion de rencontrer pour de vrai mon interlocuteur-depuis-les-débuts, Florian Lafani, et de faire connaissance avec les membres de l’équipe avec qui j’aurai l’occasion de travailler.

J’y suis allée avec le trac, et j’ai franchi la porte dans un sentiment de surréalité, mais finalement, je m’y suis sentie très bien. Et pour cause ! En toute sincérité, l’accueil de chacun a été extra. C’était souriant, riant, agréable et vraiment sympathique. Tout le monde avait l’air content de me voir, … et moi donc ! Vraiment chouette.

Bon alors : qu’y ai-je fait ?

Tout d’abord, nous avons discuté de nouvelles propositions pour la couverture… En effet, après en avoir reçu par vagues une quinzaine par mail, de nouvelles propositions m’attendaient… dont, sans doute, une version proche de celle qui sera choisie au final. Une vingtaine de couvertures, souvent très différentes, il y a de quoi avoir… l’embarras du choix 😉 ! C’est vraiment intéressant, toutes ces conversations autour des couvertures possibles (et il y en a !)… entre ce qui marche « psychologiquement » ou graphiquement, esthétiquement ou « marketinguement »… ce qui ne marche pas car déjà vu, trop banal, ou trop ressemblant à… C’est tout un art de trouver LA bonne couverture !… et de se mettre dans la peau des lecteurs potentiels qui viendront en librairie et dont les yeux se poseront sur mon livre. Il faut qu’ils aient envie de le prendre, et de lire le texte au dos. Et ça, c’est primordial. Le choix de la couverture est déterminant dans la réussite future du livre, ce qui met une jolie pression sur ce choix. A l’heure qu’il est, nous sommes donc sur la bonne voie, mais la couverture n’est pas encore officiellement choisie. Il me tarde de vous la dévoiler !

J’ai rencontré Anne et Fanny, responsables de la presse nationale et des relations avec les libraires. Un échange à trois voix naturel et très plaisant. Où l’on m’a confirmé que mon roman serait envoyé à des journalistes et que des libraires pensaient déjà lui réserver un bon accueil (dédicaces qui se profilent). Visiblement, le titre séduit ! (pour rappel, le livre a été présenté sans couverture et… sans texte ;-)… heureusement, l’équipe de chez Lafon croit en son succès et le fait déjà savoir, ce qui est incroyable et très touchant).

Je n’ai pas pu rencontrer la responsable des salons, en congé, mais là aussi, c’est en bonne voie. Rien n’est encore officiel, mais il y a des chances que j’ai une ou deux surprises à vous annoncer de ce côté-là. De plus, le homard devrait participer à certains « prix du premier roman »… autant dire que je n’en reviens pas (bon, je ne vois pas pourquoi il gagnerait, mais c’est déjà magique).

Après un repas en très bonne compagnie, j’ai continué de travailler avec Maïté, qui est ma « conseillère en écriture » : nous avons passé en revue tout mon roman et vu ensemble en quoi et comment il pouvait être amélioré (quelques nuances à apporter, quelques petits passages à revoir, des petites redondances à gommer, mais rien d’énorme : il est apparemment déjà bien abouti, structurellement et stylistiquement… ce qui est rassurant !). C’était très intéressant d’échanger et de recueillir les conseils de Maïté, avec laquelle j’ai bien ri aussi. Travailler dans la bonne humeur, c’est mon credo :-). Donc, au programme de mes jours à venir : relecture de LDDH (ça faisait longtemps) avec recherche des petites modifs à faire, et la semaine prochaine, corrections sur le fichier que j’aurai reçu. Bref, c’est pas fini !!! (autant dire que je ne profiterai pas de ces vacances pour avancer dans mon 4ème roman, mais ce n’est pas bien grave : l’urgence d’abord !… c’est que le temps imparti est limité, puisque le roman part à l’impression début avril !).

Pour finir la journée, j’ai rencontré Marion (community manager) et Fred (responsable marketing) avec lesquels nous avons discuté de ce qui allait être entrepris en amont du lancement et ensuite, sur les réseaux sociaux et le Web. Là encore, j’ai hâte de voir la suite !

Hier, avec toutes ces choses bien concrètes, j’ai enfin pris conscience que mon roman va REELLEMENT sortir en librairie… et dans 3 mois ! Le grand saut est pour bientôt et finalement il reste plein de petites choses à faire d’ici là. C’est une formidable aventure qui commence…  et surtout, j’ai ressenti un vrai soulagement en sortant de chez Michel Lafon… avec la conviction que j’ai fait le bon choix.  Je suis vraiment rassurée et ravie d’être accompagnée par toutes les personnes que j’ai rencontrées hier. Il me semble que nous allons bien travailler ensemble (chose étrange, mais pas désagréable, quand on est habituée à travailler seule). Je finirai donc cet article par un MERCI à Florian, Maïté, Anne, Fanny, Marion et Fred. J’ai passé une journée géniale.

20170216_171359

 

De l’autoédition à l’édition

Un petit retour sur le parcours éditorial du homard

Après deux semaines de mise en ligne de « La Délicatesse du homard » sur le site d’Amazon, et alors qu’il n’était pas encore premier, j’ai eu un premier contact avec un éditeur traditionnel.

Début décembre, tout s’est accéléré : plusieurs éditeurs se sont tournés vers moi (et certains un peu plus tard, y compris ces derniers jours). LDDH était alors premier du classement et comptabilisait 4000 lecteurs. C’était tellement surréaliste d’entendre dire tant de bien de mon roman par des gens de la profession ! Quand on vous dit que votre roman est « canon » et que votre écriture est « sensible et délicate » (pour ne citer que ça)… c’est  juste incroyable.

Je ne nie pas que toutes ces conversations téléphoniques et ces négociations se sont accompagnées d’un certain stress. Il fallait faire le bon choix (en fonction des conditions de chacun), et être prête à renoncer au moins pour un temps à une certaine liberté (notamment concernant de futures publications).  Et en effet, bientôt je serai une auteure « hybride » (mi-indée, mi-éditée).

En tout, six (véritables) éditeurs ont souhaité publier mon troisième roman.

Pour diverses raisons, j’ai choisi…

MichelLafon… et j’en suis ravie !

Le contrat est signé et cette semaine, le travail va commencer ! Je suis impatiente de m’y mettre !

« La délicatesse du homard » sortira en librairie le 18 mai !

C’est un rêve très ancien qui va se réaliser.

Enregistrer

Un Noël inoubliable

santa-claus-1819933_1920

J’espère que vous avez passé un délicieux Noël. :-)

Je ne suis pas très présente sur le blog ces derniers temps… et pourtant (et peut-être pour cette raison), il s’en est passé des choses !

Aujourd’hui, je voudrais simplement vous dire que mon homard a passé un délicieux Noël ! Hasard ou coïncidence, il s’est à nouveau retrouvé tout en haut du classement samedi soir, juste au moment du réveillon :-). Une belle surprise ! Et un énorme atout pour moi, quand on imagine que tous les nouveaux possesseurs d’une Kindle (merci aux papas Noël) sont allés sur la boutique Amazon et ont découvert mon roman tout en haut des meilleures ventes. De quoi le faire décoller ! Et en effet, LDDH a largement battu son record de ventes journalières en ce dimanche : 322 ventes et 22 950 pages lues (soit l’équivalent de 58 livres). In-cro-y-able !

Et c’est donc hier que « La Délicatesse du homard » a franchi le seuil des 8 000 lecteurs. Je suis joie.

J+30 : bilan du premier mois du homard

En quelques chiffres…

Du 1er au 30 novembre :

– 2682 ventes

– 357 804 pages lues, grâce aux emprunts, soit l’équivalent de 901 ventes.

= 3 583 lecteurs en 1 mois

– 65 commentaires, dont 59 coms 5 *, 4 coms 4* et 2 coms 3*… tous positifs, au final.

– une moyenne globale de 4,9 / 5

– Numéro 1 du top 100 (depuis le 18 novembre, et hormis le jour du Black Friday)

classementcourbelddh-1-11au4-12-16– des retours directs chaleureux…

Et pour les deux autres ?

L’impact de l’arrivée du troisième sur les ventes des deux autres est encore un peu timide. Cela est peut-être dû au fait qu’ils ont longtemps été « invisibles » sur la page Amazon de LDDH : ils n’y sont apparus qu’au bout de trois semaines, dans la rubrique « les clients ayant acheté ce livre ont aussi acheté… ».

pagelddh-4-12-16

La page d’aujourd’hui

Depuis, les ventes ont en effet connu un léger sursaut. Au final, novembre a apporté 144 lecteurs supplémentaires à « Histoire d’@ » et 205 à « L’Embarras du choix ». Ce dernier a fait une petite entrée dans le top 100, vite annulée par l’arrivée massive des titres de la ptite OP (promo d’éditeurs).

En conclusion

Je suis encore abasourdie par tous ces chiffres, et à vrai dire, je ne réalise pas vraiment d’être tout en haut du classement… et d’y rester ! Même dans mes rêves les plus fous, je ne me voyais pas à cette place-là.

Je suis en train de me livrer à un bilan global depuis l’arrivée de mon premier roman sur Amazon en juin 2015, il y a tout juste 18 mois, et c’est vraiment incroyable, le chemin parcouru. J’ai connu des mois à 3 ventes…

Alors, au fond, qu’est-ce que cela veut dire ?  Eh bien, cela veut dire que ça peut arriver à tout le monde. Il ne faut pas se décourager, il faut continuer d’y croire, et « travailler »…  ECRIRE, plutôt (;-)), et ne pas s’arrêter. Un jour, un miracle peut se produire. Personnellement, je ne m’explique pas vraiment le succès de mon roman. Je l’ai écrit de tout mon coeur et avec passion, mais je ne pouvais pas deviner comment il serait accueilli. Comme quoi… l’autoédition, c’est vraiment une formidable aventure.

Et aujourd’hui…

www-kizoa-com_collage_2016-12-04_13-36-31

Enregistrer

Enregistrer

J+3 semaines pour LDDH

Ce mardi 22 novembre, je vous fais un bilan des trois premières semaines de mon troisième roman.

bilanventesetpageslues-3semaines

3 semaines, du mardi 1er au lundi 21 minuit

En quelques chiffres :

– Plus de 2000 ventes (dont emprunts), cap franchi hier.

– Record journalier (dimanche dernier) : 184 ventes, et 23 635 pages lues grâce aux abonnés Kindle (option KDP Select)

– Dans le top 100 depuis 3 semaines

– 1er du top 100 Amazon depuis 4 jours

– 49 commentaires, avec une moyenne de 4,9 / 5

tableau49coms-22-11-16Je rêvais d’atteindre le top 10, je n’aurais jamais imaginé y rester et être sur la première marche du podium. C’est inouï et sans doute un peu magique.

J’espère que ce témoignage aidera mes camarades autoédités : il prouve que TOUT est possible !

 

Quoi de neuf pour le homard ?

Beaucoup d’événements cette semaine !

  • Lundi :

– Après un dimanche un peu fou, le cap des 1 000 lecteurs est franchi (ventes et équivalent en pages lues) !

– Premier commentaire qui n’est pas 5 * sur Amazon. Il fallait bien que ça commence, et j’ai été presque soulagée (ça faisait un peu louche, non ?)… Bon, je l’avoue, je tends le dos. En plus, plus on est visible (parce que dans le top 10) et plus on est acheté, plus on doit se prêter aux critiques. Il n’y a qu’à voir mon voisin le Goncourt, dont la moyenne a chuté un peu parce que certains le trouvent injustement auréolé… C’est le jeu ! On ne peut pas plaire à tout le monde… Après, que l’on reproche à mon roman son genre, eh bien, soit, mais alors : pourquoi le lire ? (il n’est pas dans la catégorie « roman noir », que je sache ;-)).

– Entrée et installation dans le top Five !

  • Mardi :

Pas d’événement particulier, mais une étonnante grosse journée côté ventes et pages lues (100 en cumul… d’où le réveil à la 4ème place le lendemain, juste derrière le Goncourt).

  • Mercredi :

versionpapier

J’ai reçu mon exemplaire papier ! Il est tout beau, bien sûr :-). Avant de dire à la terre entière (;-)) qu’il est disponible, je voulais le vérifier (couverture et contenu). Il se trouve que c’est bien plus facile de repérer les erreurs quand on lit sur le papier plutôt que sur l’écran. Bon, je confirme : ni mon oeil trop familier avec le texte, ni Antidote ne suffisent… Et donc, cette relecture ne sera pas inutile : il reste quelques petites coquilles, quelques espaces non insécables…  et des détails (facultatifs) à corriger. Bref : j’ai encore un peu de travail.

Objectif ? Une version nickel pour l’apparition de mon livre sur les plateformes de vente et sous les sapins ! Je sais que vous êtes déjà nombreux à le souhaiter dans ce format, pour vous ou pour offrir à Noël. Encore quelques tout petits jours de patience… et vous pourrez vous procurer mon homard un peu partout :-).

  • Jeudi (aujourd’hui) :

– 4ème-3ème-4ème du top général sur Amazon (classique : un titre de l’offre éclair du jour a atteint la première place ce soir)… Le podium commence à faire de l’oeil à mon homard ! Je l’avoue : je n’en crois pas mes yeux ! Je vis un rêve éveillé, et je n’ai pas envie de me réveiller !

capture-du-2016-11-17-14-07-43– Déjà 40 commentaires (37x 5*, 1 x 4*, 2 x 3*) à cette heure, et plus de 1 250 lecteurs. Certains me disent que ce n’est qu’un début. J’ai comme envie de les croire ! 😉

Et puis, il y a autre chose, mais chut…

Bref. Tout cela me donne le tournis !

Enregistrer

Enregistrer

J+9 Retour sur les … retours ;-)

nuagedadjectifs-avis-10-11-16bis-qltesup

Presque 10 jours après la sortie, il est temps pour moi de partager ici et avec vous les premiers avis sur mon livre.

Je vous avais déjà dit que ma douzaine de bêtas-lecteurs (dont trois hommes, les proportions étant respectées… pas de parité en lecture ;-)) m’avaient déjà rassurée de par leur enthousiasme contagieux avant la publication… Parmi eux, il y avait trois blogueuses, dont j’avais mis un extrait de la chronique sur la description de mon livre. Or ces mêmes trois blogueuses ont aussi été les premières à commenter sur Amazon. Je remercie donc Maëva, Pauline et Cécile pour leur investissement personnel et leur soutien ! :-)

A ce jour et à cette heure, il y  a 24 commentaires sur Amazon, tous 5 étoiles, soit 120 étoiles dans le ciel, qui piquent les yeux… Franchement, je n’aurais jamais cru à ce « succès ». Que mon roman plaise à certains, je n’en doutais pas, puisque les deux premiers ont plu à pas mal de monde… mais de là à faire (pour l’instant… je suis lucide) l’unanimité ! Parmi ces personnes, certaines me suivent et étaient vraiment dans l’attente, et ça, c’est génial ! Le livre sitôt sorti, elles l’ont acheté, lu, commenté, parfois dès le premier jour ou presque. Incroyable ! Je n’avais pas connu ça avec les deux autres.

Mon roman bénéficie aussi d’un engouement rapide de la part de camarades auteurs et de lecteurs récents ou fidèles qui communiquent leur avis positif sur leur profil ou dans des groupes Fb, en enjoignant ceux qui les suivent à lire LDDH… et ça, c’est nouveau aussi. Peut-être, tout simplement, que mon troisième roman a une cible plus large que les deux autres. Et puis, on m’a dit à plusieurs reprises qu’il était « meilleur » que les deux autres. Tout ce que je sais, c’est qu’il est différent… et j’ai comme l’impression qu’on lui trouve un côté feel-good que je n’avais pas vraiment cherché !

Et puis il y a des personnes qui me découvrent avec LDDH… et ont envie de poursuivre avec mes autres livres (qui pour l’instant n’ont pas bénéficié énormément de la sortie du 3ème). D’ailleurs, certaines ne font pas dans les détails : je viens d’être contactée en MP sur ma page auteur par une lectrice qui a lu mes 3 romans en 3 jours !!!… et qui, chose assez rare, a même acheté mon livre jeunesse pour le lire dans la foulée !

En plus des commentaires sur Amazon, j’ai reçu des messages privés, des posts FB dans lesquels mon roman était identifié… et très sincèrement, quand je lis ces mots, je vais de surprise en surprise, et d’émotions en émotions…  Comment ne pas être touchée par des phrases telles que « Continuez à nous faire rêver »,  « Vous avez tout d’une grande »,  « LDDH est promis à un grand avenir »… Bref : certains l’imaginent déjà sur les rayonnages d’une librairie ! J’en suis, évidemment, toute émue.

capturegroupedepartagepourtouslesmordusdelecture-9-11-16

Pas sûre d’être à la hauteur de la comparaison,

mais très touchée. :-)

Bon trêve de bavardages : je poste cet article et dans le prochain, je partagerai avec vous des extraits de commentaires amazoniens. :-)

PS : LDDH est 6ème aujourd’hui !

PS Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

J+8 : 2ème retour après la sortie de « La délicatesse du homard »

Que le temps passe vite !!! Je voulais faire un retour à la fin de ma période de lancement, puis au bout d’une semaine, et me voilà avec un J+8 bien mûr… Bref ! (comme dirait mon homard)

Alors… Qu’est-ce que je peux dire des premiers jours de vie de mon petit dernier ?

Je m’en tiendrai aujourd’hui aux ventes et au classement, et vous ferai très vite (dans les deux jours) un retour sur… les retours des lecteurs (notes, commentaires, messages directs… je suis horriblement gâtée !!!).

  1. Les 6 jours du lancement :

Du mardi 1er novembre aux aurores au dimanche  6 vers  21 h, LLDH était à 0,99 €, autrement dit PRESQUE offert. Est-ce que c’est ça qui a fait que …, je ne sais pas, mais mon livre est arrivé dans le top 100 dès le premier jour et a gravi les marches petit à petit. Top 50, top 40, top 20… jusqu’au top 10 samedi. Un rêve éveillé ! Je n’en croyais tout simplement pas mes yeux…

10eme-5-11-19h40

Samedi, en début de soirée

Il est passé 8ème dans la nuit.

Dimanche matin, LDDH totalisait déjà 200 ventes et presque 9 000 pages lues, en 5 jours et quelques heures : juste hallucinant !

Le dimanche, c’est la meilleure journée de la semaine sur Amazon, côté ventes, et cela s’est vérifié : je suis montée à 76 (sans compter les emprunts, qui totalisaient presque 8 000 pages lues en une seule journée). Constater  en direct que son livre est ainsi lu dans ces proportions, c’était inimaginable…

Evidemment, la grande question était de savoir si LDDH se vendrait aussi bien à 2,99 €, la période d’offre de lancement se terminant.  Pour tout dire, le fait d’être bien visible, dans le top 10, avec des commentaires déjà nombreux et tous 5*, me rassurait un peu sur ce point… C’était exactement ce que j’espérais avec une offre de lancement étalée sur 5 jours, sans oser vraiment espérer… et c’est arrivé.

2) Depuis dimanche soir :

Malgré la hausse du prix, mon livre n’a pas dévissé et est resté bien accroché. Si les ventes ont baissé en début de semaine, ça devait donc être général (phénomène normal, sitôt le dimanche passé).

A l’heure où je vous parle, à quasi J+9 (il est 22 h ce mercredi, donc la journée n’est pas finie), voici les courbes des ventes et des pages lues :

ventes-pageslueslddh-au9-11-16-22h

Demain matin, au plus tard, je franchirai déjà le cap des 500 ventes (en comptant les emprunts : la valeur actuelle des pages lues équivaut à 94 ventes) !!! C’est tout bonnement inouï… J’en rêvais, mon homard l’a fait !

Côté classement, voici ce que cela donne (où l’on voit que LDDH est bien stable dans le top 10, à la 8ème position).

classementlddh-1ernov-9nov

Et voici mes voisins de table (on joue un peu à je te double/tu me doubles… et je vois passer les offres éclair, surtout le soir ;-)) :

capturetop100-9premieresplaces-9-11-16-22h20

J’en profite pour saluer Jacques Vandroux,

toujours dans le top 5 avec son dernier roman :-)

Tout ça est magique ! Sans parler des magnifiques retours que je reçois sur Amazon et ailleurs… l’objet d’un nouvel article TRES bientôt.

 

Troisième roman : J +1 (un premier retour sur la sortie)

ladelicatesse-annonceamazon

La naissance de mon homard s’est passée à merveille !

Hier, à 7 h 15, il était bien en ligne (ouf), et avait déjà 4 ventes au compteur, dont une au Canada. Je l’ai acheté moi aussi ;-), et ça m’a permis de vérifier que tout allait bien dans l’ebook. Je suis allée sur la page Amazon de mon livre, pour vérifier la présentation (police un peu petite, d’ailleurs, que je vais modifier), et les catégories (je me demande encore pourquoi elles ne sont pas identiques à celles proposées dans la bibliothèque de KDP).

Ensuite, qu’ai-je fait ? Je suis restée scotchée à mon ordi tout le reste de la journée, entre diverses occupations :

– regarder la courbe rouge (ventes) monter

– guetter le premier élan de la courbe bleue (pages lues avec les emprunts)

– découvrir un à un les premiers commentaires

– communiquer sur Facebook des infos (beaucoup : sur mon profil, ma page, la page de mon événement « Sortie… ») , Twitter (un tout petit peu : just 1 tweet en fin de journée), Instagram.

– remercier et échanger avec toutes les personnes qui achètent/lisent/partagent/commentent/encouragent/félicitent… sur Fb

– guetter LE moment où enfin on prend connaissance de son rang à l’entrée dans le classement général (286ème, en fin de matinée) et par catégories

1erclassement

– observer la montée dans le classement (84ème au 2ème point de la journée. Nonooon ? Dans le Top 100 avant 14 h = Champagne !!!)

– continuer tout ça… jusqu’au soir.

= Une journée intense et pleine d’émotions !

Je rêvais d’un beau lancement, la réalité a dépassé mes espérances !

Bilan de ce premier jour :

– 56 ventes

– 6 super commentaires, 30 étoiles (je vous laisse faire la division pour trouver la moyenne ;-)).

– meilleur classement de la journée : 34ème (léger recul en fin de journée)

– 1er au baromètre des ventes

Et à cette heure où je vous parle

(J+1, ce mercredi 2 novembre à 12 h 30) :

Forcément, l’engouement s’essouffle un peu : tous les surmotivés étaient sur les rangs hier ! (et je les en remercie)

MAIS : 10 ventes quand même, et encore dans le top 50 (49ème, après un début de journée à la place 37). 38ème dans les nouveautés ebooks (septembre inclus).

J’ai l’impression que les ventes sont toutes liées à ma communication sur Fb, et pas à la « trouvaille » par hasard de mon livre, même s’il est dans le top 100 et 1er au baromètre des ventes (le truc que personne ne regarde, et qui est presque invisible sur Amazon).

1erbarometredesventes2-11-16-9h40Cela s’explique aussi par plusieurs faits non mesurables mais non négligeables :

– la mention « les clients qui ont acheté cet article ont aussi acheté… » n’apparaît pas encore sur la page de mon livre, donc lui n’apparaît pas non plus encore sur la page des livres achetés par les mêmes personnes (ce qui donne une visibilité supplémentaire) ; ça devrait arriver d’ici demain.

– j’ai des raisons de penser que mon livre n’apparaît pas encore dans la bibliothèque des abonnés Kindle unlimited, donc qu’il n’a pas encore été emprunté par ce biais.

Tout est donc possible !

En conclusion

Je suis ra-vie de ce début d’aventure pour mon homard !

C’était un lancement de rêve. Alors, à quoi ça tient ?

Je crois que la principale raison, c’est que c’est mon TROISIEME roman… et que depuis la publication du premier en juin 2015, beaucoup, beaucoup de choses ont changé (!) : je ne suis plus « anonyme », on me connaît un peu maintenant ; j’ai totalisé plus de 4000 lecteurs numériques avec mes 2 premiers romans, avec un lectorat qui s’amplifie, se fidélise et avait envie de découvrir mon nouvel opus ; j’ai communiqué sur ce livre tout au long de l’écriture ; j’ai créé un événement Fb que j’ai alimenté pendant 9 jours avant la sortie ; je propose mon livre à 0,99 € pendant 5 jours en offre de lancement (prix d’appel) ; j’ai choisi un jour férié (eh oui : personnes disponibles) ; je bénéficie d’un « réseau » d’amis-lecteurs-auteurs (ou tout ça à la fois) qui ont répondu « présent », ont acheté et/ou partagé l’info… Sur ce dernier point, j’ai été particulièrement touchée. Aussi je veux dire MERCI ici à tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont soutenu la sortie de « La délicatesse du homard » !!! Ce « succès », je vous le dois !

Alors maintenant… La grande question est : que va-t-il se passer dans les heures et jours à venir ? Nul ne le sait, mais j’espère, comme tous les indés, un positionnement durable dans le top 100… et pourquoi pas atteindre le top 10 ? Allez, c’est beau de rêver… :-)

Enregistrer