Archives pour la catégorie Littérature jeunesse

Premières dédicaces en librairies

Je néglige quelque peu le blog ces derniers temps, étant en phase de complet surmenage. Pour ne rien vous cacher, je cumule la fin de l’année scolaire avec des travaux et toute une maison à mettre en cartons… Déménagement dans une dizaine de jours, et tellement tellement de choses à faire et à gérer avant !

Je n’ai donc pas pris le temps de revenir sur mes deux premières séances de dédicace en librairie : le 10 juin à la Librairie de Paris, à St Étienne et le 17 juin chez Contact à Angers…

Capture du 2017-05-29 13-11-02        CapturedédicaceCONTACT

J’y reviens donc en quelques mots, malheureusement rapides.

Deux lieux différents, deux formules très différentes.

1) A St Etienne (6 heures en train depuis chez moi, via Paris), il s’agissait d’une rencontre avec des personnes lisant du feel-good et qui pourraient être intéressées par mon roman. Elle n’a malheureusement pas déplacé les foules (le temps radieux avait vidé le centre-ville de ses habitués, apparemment), MAIS j’ai passé un excellent moment et rencontré des futures lectrices particulièrement sympathiques. Nous avons échangé en cercle, avec boissons et petits biscuits pendant près d’une heure trente, et ce fut très agréable. Alexandra, la responsable de cette grande librairie, menait le dialogue. Les personnes présentes étaient curieuses de connaître mon parcours et ma « méthode » pour écrire, et ravies de notre rencontre.

J’ai eu ensuite le plaisir de passer ensuite la soirée avec Alexandra et l’une de ses apprentis, et cela a été à la fois sympathique et très enrichissant. J’ai appris plein de choses concernant les librairies et la vente des livres, dont certaines m’ont étonnée.

Je n’ai malheureusement pas fait (ni reçu) de photos de cet après-midi.

2) A Angers, il s’agissait d’une dédicace classique de 2  heures.

19146031_472285059775751_6215719902578474503_n                   19149234_472285083109082_5963673284037420996_n

La librairie avait vraiment « mis le paquet » en termes de visibilité dans leur magasin et dans la vitrine depuis au moins deux-trois semaines, et je me suis vraiment sentie « attendue ». En plus, mes 4 romans étaient là et disponibles (d’ailleurs, je suis très heureuse car les 4 titres ont été emportés, parfois en plusieurs exemplaires).  Marie-Paule, la libraire, m’a aussi annoncé une bonne nouvelle : ils avaient déjà vendu 19 homards ! En attendant les premiers visiteurs, elle m’a posé des questions sur mon parcours, qui l’a laissée relativement perplexe : le côté « machine commerciale » d’Amazon qui publie de tout et aussi du n’importe quoi, c’est très éloigné de la Littérature avec un grand L. Je peux le comprendre…

Bon, là encore, on m’a dit à mon arrivée : « C’est calme aujourd’hui » (merci encore, le soleil !)… Sur deux heures, j’en ai passé une vraiment intense et vraiment extra ! … avec une visite surprise, deux-trois venues « par hasard » et deux vraies volontés (qui me suivaient sur les réseaux sociaux, mais je ne connaissais pas vraiment). Je remercie donc particulièrement Christelle et Julie pour nos échanges fournis. Nous gardons le contact ! et j’espère les retrouver bientôt sur Angers.

La conclusion de tout cela, c’est que, même en « local », mon nom n’est pas encore « vendeur » et qu’il ne suffit pas d’être éditée pour avoir plein de lecteurs qui se pressent pour venir me rencontrer ! Cela prend du temps… mais je suis confiante, et quand je vois mon agenda … je me dis que bien d’autres occasions se produiront ! Et j’en suis d’avance ravie. Il suffit de l’enthousiasme de quelques-uns et ça suffit ! La preuve avec ces deux premières expériences. :-)

Le temps me manque pour en dire plus, mais je voudrais ajouter quelque chose d’important, que ma rencontre avec les libraires m’a encore plus fait comprendre : vraiment, ALLEZ ACHETER VOS LIVRES EN LIBRAIRIE ! … Leur survie en dépend… Vous y avez le même prix qu’ailleurs, le conseil, la passion et l’humanité ! 

 

 

La vie en Rose est en papier !

avechomard

Je suis heureuse de vous annoncer que « La vie en Rose » existe maintenant en papier, au prix de 11 €. Illustré par la talentueuse Pauline Robiliard, c’est un tout petit roman jeunesse pour les 9-11 ans (environ) qui me tient vraiment à coeur pour le message qu’il renferme.

Je l’ai reçu, vérifié et validé :-). Alors maintenant, il peut être à vous (et/ou à vos enfants, petits-enfants, nièces et neveux, filleul(e)s…).

Imprimé par Bookelis, et distribué par Hachette, vous pouvez le commander en librairie ou le trouver sur les diverses plateformes de vente.

Vous voulez un scoop ? Il se pourrait bien que vous entendiez reparler de cette Rose, un jour… :-)

« La » nouvelle « Vie en Rose » est fin prête

   couverturefinalepourLAVIEENROSEest devenue couverture vie en rose numérique-1

Je suis ravie de vous dévoiler ici la nouvelle couverture de « La vie en Rose »

Nouvelle couverture, mais surtout nouveau contenu ! Le texte de la version initiale (de juillet 2015) n’a pas changé, mais s’est doté de magnifiques illustrations signées Pauline Robiliard de Pauline et ses crayons ! Une rencontre par Facebook interposée (j’ai eu un coup de coeur pour ses dessins, allez voir sur son site !), et hop, un super partenariat ! Pauline a aimé l’histoire et la dessiner ensuite, et je la remercie de l’avoir si joliment mise en images.

Je suis vraiment ravie du résultat. Ces illustrations apportent un ENORME plus au texte. En outre, avec un nombre de pages plus conséquent, ce tout petit roman peut enfin accéder à une publication papier. Elle est d’ailleurs déjà lancée via le site Bookelis ! Le livre se trouve déjà sur la librairie à cette adresse, mais à cette heure, je préférerais recevoir d’abord et vérifier l’exemplaire que j’ai commandé. Dans quelques semaines, vous pourrez aller dans (ou sur le site de) votre librairie préférée pour le commander, car il sera référencé par Hachette, comme « Histoire d’@ » et « L’embarras du choix ». 

COUVFINALE

La version numérique est en ligne à partir d’aujourd’hui. Vous la trouverez ICI.

C’est une petite histoire qui me tient vraiment à coeur, et j’espère qu’elle saura toucher ses petits (et grands) lecteurs.

 

 

Premier anniversaire de « La vie en Rose »

Aujourd’hui, cela fait un an que j’ai publié « La vie en Rose » sur KDP. Il s’agit d’un très très court roman jeunesse (15 000 signes, soit un format du type des textes de « J’aime lire », ou des collections Mini chez Syros ou Petites poches de Thierry Magnier). Il se lit donc vite, voire très vite, selon l’aisance en lecture des enfants, qui auront peut-être besoin d’un parent pour bien comprendre la fin de l’histoire… Je pense que c’est un livre agréable à partager à deux, d’ailleurs.

J’ai tendance à très peu en parler, mais il existe ! :-)

Il se trouve ici : https://www.amazon.fr/vie-en-Rose-Laure-Manel-ebook/dp/B012OW5ROU

nouvellecouvLavieenroseJe lui ai donné une couv très enfantine et un peu girly (même si la police d’écriture est passée du rose à l’origine au bleu maintenant, notamment parce que j’ai eu aussi de très bons retours de petits lecteurs masculins). Je voulais quelque chose de vivifiant, de pétillant, à l’image de Rose et de son sourire permanent.

C’est une histoire que j’ai écrite il y a deux ans, sur un sujet qui me touche particulièrement mais que je ne peux dévoiler sans trop en dire.

Je me doutais qu’en numérique, il ne serait pas beaucoup lu, car la cible (8-11 ans, dirais-je, selon la maturité et le niveau en lecture) ne doit pas beaucoup lire sur Kindle… ni commenter sur Amazon 😉 (d’ailleurs, il pourrait être utile de faire une recherche sur la portée de la littérature jeunesse en numérique, voire autoéditée). A ce jour, il totalise 4 commentaires, plutôt voire très positifs. Il s’est très peu vendu, mais se situe bien plus haut dans le classement depuis que les deux autres ont bénéficié des promos Amazon, avec 16 ventes et 6 lectures liées aux emprunts en 3 mois.

Comme tout roman de littérature jeunesse qui se respecte, il peut être lu et apprécié des adultes, et c’est le cas, si j’en crois les commentaires déposés.

J’aurais aimé donner une existence papier à ce roman, mais il est bien trop petit pour être imprimé via Createspace.

Qu’à cela ne tienne, il sera effectivement publié en papier dans les mois à venir, et dans une version illustrée. Je laisse le soin à l’illustrateur de trouver les traits de ma nouvelle Rose et de déterminer la tête de Manon, et je serai ravie de vous montrer le résultat.

Donc, « La vie en Rose » continue sa route. On m’a déjà « passé commande » pour écrire de nouveaux livres jeunesse, mais j’avoue n’avoir ni le temps ni l’inspiration pour ça en ce moment.

 

Publication d’un roman (format très court) pour les enfants

couverturefinalepourLAVIEENROSE

Il était au fond d’un tiroir, comme on dit.

C’est un tout petit format ( type « mini Syros » ou la collection « Petite poche » de chez Thierry Magnier, 15 000 signes environ). On pourrait le placer dans la catégorie « Tranches de vie ».

C’est l’histoire de Manon, qui grâce au sourire (énigmatique) de Rose, va voir la vie différemment, découvrir le secret du bonheur, et grandir un peu.

Public cible : enfants de 8 à 10 ans environ.

Pour plus d’information, c’est ICI.