Archives pour la catégorie La Délicatesse du homard

J+8 : 2ème retour après la sortie de « La délicatesse du homard »

Que le temps passe vite !!! Je voulais faire un retour à la fin de ma période de lancement, puis au bout d’une semaine, et me voilà avec un J+8 bien mûr… Bref ! (comme dirait mon homard)

Alors… Qu’est-ce que je peux dire des premiers jours de vie de mon petit dernier ?

Je m’en tiendrai aujourd’hui aux ventes et au classement, et vous ferai très vite (dans les deux jours) un retour sur… les retours des lecteurs (notes, commentaires, messages directs… je suis horriblement gâtée !!!).

  1. Les 6 jours du lancement :

Du mardi 1er novembre aux aurores au dimanche  6 vers  21 h, LLDH était à 0,99 €, autrement dit PRESQUE offert. Est-ce que c’est ça qui a fait que …, je ne sais pas, mais mon livre est arrivé dans le top 100 dès le premier jour et a gravi les marches petit à petit. Top 50, top 40, top 20… jusqu’au top 10 samedi. Un rêve éveillé ! Je n’en croyais tout simplement pas mes yeux…

10eme-5-11-19h40

Samedi, en début de soirée

Il est passé 8ème dans la nuit.

Dimanche matin, LDDH totalisait déjà 200 ventes et presque 9 000 pages lues, en 5 jours et quelques heures : juste hallucinant !

Le dimanche, c’est la meilleure journée de la semaine sur Amazon, côté ventes, et cela s’est vérifié : je suis montée à 76 (sans compter les emprunts, qui totalisaient presque 8 000 pages lues en une seule journée). Constater  en direct que son livre est ainsi lu dans ces proportions, c’était inimaginable…

Evidemment, la grande question était de savoir si LDDH se vendrait aussi bien à 2,99 €, la période d’offre de lancement se terminant.  Pour tout dire, le fait d’être bien visible, dans le top 10, avec des commentaires déjà nombreux et tous 5*, me rassurait un peu sur ce point… C’était exactement ce que j’espérais avec une offre de lancement étalée sur 5 jours, sans oser vraiment espérer… et c’est arrivé.

2) Depuis dimanche soir :

Malgré la hausse du prix, mon livre n’a pas dévissé et est resté bien accroché. Si les ventes ont baissé en début de semaine, ça devait donc être général (phénomène normal, sitôt le dimanche passé).

A l’heure où je vous parle, à quasi J+9 (il est 22 h ce mercredi, donc la journée n’est pas finie), voici les courbes des ventes et des pages lues :

ventes-pageslueslddh-au9-11-16-22h

Demain matin, au plus tard, je franchirai déjà le cap des 500 ventes (en comptant les emprunts : la valeur actuelle des pages lues équivaut à 94 ventes) !!! C’est tout bonnement inouï… J’en rêvais, mon homard l’a fait !

Côté classement, voici ce que cela donne (où l’on voit que LDDH est bien stable dans le top 10, à la 8ème position).

classementlddh-1ernov-9nov

Et voici mes voisins de table (on joue un peu à je te double/tu me doubles… et je vois passer les offres éclair, surtout le soir ;-)) :

capturetop100-9premieresplaces-9-11-16-22h20

J’en profite pour saluer Jacques Vandroux,

toujours dans le top 5 avec son dernier roman :-)

Tout ça est magique ! Sans parler des magnifiques retours que je reçois sur Amazon et ailleurs… l’objet d’un nouvel article TRES bientôt.

 

Troisième roman : J +1 (un premier retour sur la sortie)

ladelicatesse-annonceamazon

La naissance de mon homard s’est passée à merveille !

Hier, à 7 h 15, il était bien en ligne (ouf), et avait déjà 4 ventes au compteur, dont une au Canada. Je l’ai acheté moi aussi ;-), et ça m’a permis de vérifier que tout allait bien dans l’ebook. Je suis allée sur la page Amazon de mon livre, pour vérifier la présentation (police un peu petite, d’ailleurs, que je vais modifier), et les catégories (je me demande encore pourquoi elles ne sont pas identiques à celles proposées dans la bibliothèque de KDP).

Ensuite, qu’ai-je fait ? Je suis restée scotchée à mon ordi tout le reste de la journée, entre diverses occupations :

– regarder la courbe rouge (ventes) monter

– guetter le premier élan de la courbe bleue (pages lues avec les emprunts)

– découvrir un à un les premiers commentaires

– communiquer sur Facebook des infos (beaucoup : sur mon profil, ma page, la page de mon événement « Sortie… ») , Twitter (un tout petit peu : just 1 tweet en fin de journée), Instagram.

– remercier et échanger avec toutes les personnes qui achètent/lisent/partagent/commentent/encouragent/félicitent… sur Fb

– guetter LE moment où enfin on prend connaissance de son rang à l’entrée dans le classement général (286ème, en fin de matinée) et par catégories

1erclassement

– observer la montée dans le classement (84ème au 2ème point de la journée. Nonooon ? Dans le Top 100 avant 14 h = Champagne !!!)

– continuer tout ça… jusqu’au soir.

= Une journée intense et pleine d’émotions !

Je rêvais d’un beau lancement, la réalité a dépassé mes espérances !

Bilan de ce premier jour :

– 56 ventes

– 6 super commentaires, 30 étoiles (je vous laisse faire la division pour trouver la moyenne ;-)).

– meilleur classement de la journée : 34ème (léger recul en fin de journée)

– 1er au baromètre des ventes

Et à cette heure où je vous parle

(J+1, ce mercredi 2 novembre à 12 h 30) :

Forcément, l’engouement s’essouffle un peu : tous les surmotivés étaient sur les rangs hier ! (et je les en remercie)

MAIS : 10 ventes quand même, et encore dans le top 50 (49ème, après un début de journée à la place 37). 38ème dans les nouveautés ebooks (septembre inclus).

J’ai l’impression que les ventes sont toutes liées à ma communication sur Fb, et pas à la « trouvaille » par hasard de mon livre, même s’il est dans le top 100 et 1er au baromètre des ventes (le truc que personne ne regarde, et qui est presque invisible sur Amazon).

1erbarometredesventes2-11-16-9h40Cela s’explique aussi par plusieurs faits non mesurables mais non négligeables :

– la mention « les clients qui ont acheté cet article ont aussi acheté… » n’apparaît pas encore sur la page de mon livre, donc lui n’apparaît pas non plus encore sur la page des livres achetés par les mêmes personnes (ce qui donne une visibilité supplémentaire) ; ça devrait arriver d’ici demain.

– j’ai des raisons de penser que mon livre n’apparaît pas encore dans la bibliothèque des abonnés Kindle unlimited, donc qu’il n’a pas encore été emprunté par ce biais.

Tout est donc possible !

En conclusion

Je suis ra-vie de ce début d’aventure pour mon homard !

C’était un lancement de rêve. Alors, à quoi ça tient ?

Je crois que la principale raison, c’est que c’est mon TROISIEME roman… et que depuis la publication du premier en juin 2015, beaucoup, beaucoup de choses ont changé (!) : je ne suis plus « anonyme », on me connaît un peu maintenant ; j’ai totalisé plus de 4000 lecteurs numériques avec mes 2 premiers romans, avec un lectorat qui s’amplifie, se fidélise et avait envie de découvrir mon nouvel opus ; j’ai communiqué sur ce livre tout au long de l’écriture ; j’ai créé un événement Fb que j’ai alimenté pendant 9 jours avant la sortie ; je propose mon livre à 0,99 € pendant 5 jours en offre de lancement (prix d’appel) ; j’ai choisi un jour férié (eh oui : personnes disponibles) ; je bénéficie d’un « réseau » d’amis-lecteurs-auteurs (ou tout ça à la fois) qui ont répondu « présent », ont acheté et/ou partagé l’info… Sur ce dernier point, j’ai été particulièrement touchée. Aussi je veux dire MERCI ici à tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont soutenu la sortie de « La délicatesse du homard » !!! Ce « succès », je vous le dois !

Alors maintenant… La grande question est : que va-t-il se passer dans les heures et jours à venir ? Nul ne le sait, mais j’espère, comme tous les indés, un positionnement durable dans le top 100… et pourquoi pas atteindre le top 10 ? Allez, c’est beau de rêver… :-)

Enregistrer

Troisième roman : J-1 !!!

www-kizoa-com_collage_2016-10-23_20-23-28

Ca y est… Demain, c’est le grand jour !

Tout est prêt, le livre est dans la bibliothèque de KDP. Je croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de bug et que demain matin, à mon réveil, « La Délicatesse du homard » soit bien dans les rayons virtuels d’Amazon !

… Que dire ? Je n’ose fonder trop d’espoirs dans ce troisième lancement, et pourtant je ne peux m’empêcher de souhaiter que ce roman vous plaise, vous ravisse, vous transporte.

J’ai tellement hâte que vous fassiez connaissance avec mes deux « héros » qui n’en sont pas. J’espère que vous serez touchés par les  tourments d’Axelle, et que vous apprécierez l’humour et la maladresse de François… J’ai passé tellement de bons moments avec eux ; ils m’ont émue et m’ont fait rire ! J’espère qu’il en sera de même pour vous. Je vous avoue que je suis triste de les « quitter », mais puisque c’est pour qu’ils aillent à votre rencontre… c’est la meilleure des raisons.

A très bientôt, pour un article-retour sur la naissance et les premiers jours de vie de mon troisième bébé. :-)

Un quart du roman à lire gratuitement en ligne

MBS-logo-blanc

Comme quelques semaines avant la sortie de « L’Embarras du choix », j’ai mis en ligne le début de « La Délicatesse du homard » sur le site monbestseller.com.

En suivant le lien, vous trouverez les 20 premiers chapitres (sur 71, pour rappel)… de quoi donner un aperçu de l’histoire et, j’espère, envie de poursuivre la lecture ! 😉

J- 9. Il ne reste plus que quelques jours ! Je suis impatiente…

Ecriture du troisième roman : où en suis-je ? (6)

ladelicatesse-annonceamazonQuelques nouvelles rapides :

– J’ai fixé la date de publication (en numérique) au mardi 1er novembre. Rien de tel qu’une date limite pour se donner à fond :-)… Et je l’ai annoncée sur les réseaux. Y’a plus qu’à…

– J’ai commencé à filtrer mon texte avec Antidote, un logiciel vraiment intéressant ! J’en suis à la typographie.

– J’ai eu des nouvelles des derniers bêtas-lecteurs (ou presque), et notamment de mon coach, qui m’a livré sa fine analyse, des remarques et des conseils judicieux, de quoi me donner de la matière pour la phase de réécriture (de retouches, cette fois, devrais-je dire).

Au programme des 18 jours à venir (nous sommes en effet à J-18) :

– Retouches

– Mise en page et typo

– Relectures, dont au moins une à voix haute

– Rédaction du synopsis, de la 4ème de couv…

– Montage de la bande annonce

Pas de quoi s’ennuyer.

Ce qui est bien, c’est que malgré mes relectures multiples et en tous sens, je ne m’ennuie pas et j’ai même encore des surprises ;-). Ce ne sera pas facile, d’ailleurs, de se dire « j’ai fini », dans 17 jours… Je suis bien avec cette histoire ! J’espère que je m’attacherai autant à mon prochain roman…

La couverture est choisie :-)

c1-ladelicatesseduhomard-148x210

Alors, je sais, il y en a qui préféraient l’une ou l’autre des deux autres… Mon sondage auprès de mes abonnés ou directement sur FB a donné lieu à débat… c’était intéressant, mais déroutant !

Je me suis donc fiée avant tout à mon propre avis, tout en essayant de me mettre dans la peau d’un lecteur lambda. Pour moi, la première était trop banale et déjà vue, et la deuxième (dont je n’aimais pas les couleurs, au passage) trop décalée (j’avais peur qu’elle oriente le lecteur potentiel vers de la chick-litt).

3xdelicatesseduhomard

Les trois propositions de Kouvertures.com (merci à lui !)

J’aime bien celle-ci… et elle trouve du sens après lecture.

De toute façon, la première de couverture ne fait pas tout. Je vais m’atteler à la difficile tâche de la rédaction de la 4ème de couv…  Exercice complexe, qui consiste à donner envie, en disant assez, sans en dire trop. Un casse-tête s’annonce !

Enregistrer

Ecriture du troisième roman : où en suis-je ? (5)

books-20167_1280

Quelques nouvelles en vrac, en ce dimanche 25 septembre :

– Toujours en attente des retours des bêtas-lecteurs. Hâte !

– Aussi en attente de la réception du logiciel « Antidote », dont je m’étais passée pour les deux premiers. Opération gain de temps enclenchée. Mercredi et jeudi, travail de correction en vue.

– Titre trouvé. Ouf ! (après avoir sollicité mes abonnés via un questionnaire en ligne, et mes amis facebookiens, grâce à leurs avis éclairés :-)). Mes abonnés seront les premiers mis au courant.

– Qui dit « titre trouvé » dit « on peut enfin penser à la couverture » ! :-). Je n’ai donc pas tardé à envoyer un mail à Kouvertures.com, et j’attends avec IMPATIENCE les 3 propositions…

– J’ai pris la décision de publier ma future version papier non plus via Createspace mais grâce à Bookelis. Ainsi, mon roman sera disponible en commande dans 7 000 librairies de France, Belgique, Suisse et Canada, dont la Fnac… et Amazon bien sûr. Je suis curieuse d’expérimenter cela.

Enregistrer

Ecriture du troisième roman : où en suis-je ? (4)

DSC_0311

 Coucher de soleil sur Portsall

Cette fois, et comme prévu, mon premier jet est bel et bien fini. Le brouillon de ce troisième roman représente pour l’instant 77 610 mots, soit 423 755 caractères (espaces compris), pour un total de 71 chapitres.

A ce jour, ce premier jet est entre les mains d’une bonne dizaine de bêtas lecteurs d’horizon divers. Deux d’entre eux m’ont déjà fait leur retour (au moyen du document que je leur ai fourni). Sur les 3 « impressions d’ensemble » reçues, c’est plutôt l’enthousiasme :

– « L’histoire est magnifique et bouleversante. Une fois de plus, l’auteur a su me transporter, m’émouvoir, toucher ma corde sensible ».

– « Belle histoire. Magnifiquement écrit. Enorme coup de coeur »

– « J’avais  beaucoup aimé les deux premiers, mais là… c’est un chef d’oeuvre. Happée par l’histoire. Vraiment trop beau. Un pur bonheur ».

Reste à (sa)voir ce qu’en penseront les prochains !

En tout cas, c’est très intéressant de lire précisément les retours, qui sont parfois TRES précis (hein, Anthony ;-), et mention spéciale à Pauline).

En attendant la suite (j’avais laissé deux semaines, donc il reste 8 jours), je vais me pencher sur la correction orthographique et typograhique. Pour cela, je vais (enfin) investir dans Antidote, pour gagner du temps.

J’ai bien sûr lu moi-même mon premier jet sur ma Kindle. C’était la première fois que je lisais mon histoire d’une traite (c’est bien le mot : j’ai reculé mon heure d’endormissement pour le finir, comme si je ne connaissais pas la fin ;-)). Comme les deux premières fois, ça m’a fait très « drôle » de le lire comme un autre livre, dans une certaine distanciation, en essayant de me mettre dans la peau d’un lecteur lambda qui découvrirait le texte (pas facile…).  Sincèrement, j’ai vraiment beaucoup de mal à auto-juger mon texte, que ce soit pour la qualité de l’histoire ou du style… Ouf, les bêtas-lecteurs sont là pour m’aider à y voir clair !

Quand j’aurai reçu tous les retours, je  les disséquerai, et je me pencherai surtout sur les concordances dans les jugements, afin de faire les modifications nécessaires.

Reste le problème du titre… qui m’échappe toujours. J’ai plein d’idées, mais pas de coup de coeur. Alors j’attends évaluation et propositions de titres de la part de mes bêtas lecteurs… et je vais soumettre d’ici quelques jours quelques titres à mes abonnés, qui me donneront leur avis sans avoir lu le texte… comme ça, au feeling, et sans rien savoir du livre. Hâte ! J’espère qu’ainsi je trouverai enfin LE titre rêvé… :-)

Ecriture du troisième roman : où en suis-je ? (3)

DSC_0262

Portsal, l’un des lieux de mon roman

Parvenue au dernier noeud dramatique de l’histoire, je fais une petite pause afin de vous donner quelques nouvelles de ces derniers jours.

64 chapitres ont été écrits, soit presque 70 000 mots. Il me reste 7 chapitres, ce qui portera le tout à 71 chapitres, et pas tout à fait 80 000 mots (estimation). Pour ce faire, il me reste 3 jours occupés aussi à d’autres tâches. En tout cas, j’aurai effectivement rempli ma mission « fin de premier jet à la fin des vacances ». J’en suis ravie !

Dès qu’il sera fini, je l’enverrai à une petite dizaine de bêta-lecteurs, qui auront 2 à 3 semaines pour le lire et me faire leur retour.

Pendant ce temps, je ferai appel à mes abonnés pour leur proposer différents titres : je souhaiterais qu’ils me disent leur(s) préféré(s) et si possible en argumentant ou en développant leur avis.

Parallèlement, je relirai moi-même mon roman sur ma Kindle, étape de distanciation.

Dès la fin septembre, le titre trouvé, je ferai appel à mon graphiste pour la couverture, et je passerai au travail de relectures-corrections-améliorations (selon les retours de mes bêtas-lecteurs).

Objectif : parution première quinzaine de novembre.

Enregistrer